L'Amicale laïque du Langon

L'amicale laïque du Langon - Foyer de jeunes et d'éducation populaire - est une association "Loi 1901" créée en 1920.

Objectifs :

  • contribuer à l'émancipation intellectuelle et sociale et à la formation civique
  • développer des activités éducatives, sociales et récréatives
  • soutenir les activités proposées aux enfants de l'école publique

Patrimoine :

L'amicale laïque a su au cours de son existence développer son patrimoine grâce à ses adhérents.

Aujourd'hui, elle est propriétaire de la salle des fêtes et d'un réfectoire avec cuisine à côté de l'école publique du Langon.

Des investissements importants ont débuté en 2014 et se poursuivront dans les années à venir pour répondre aux normes de sécurité et aux besoins de modernisation des bâtiments.

Fonctionnement de l'association :

  • L'association est composée d'un conseil d'administration de 36 membres élus pour 6 ans + un membre de droit : le président de l'association de parents d'élèves de l'école publique.

Actions :

  • Soutenir financièrement les projets de classes de l'école publique pour permettre à tous les enfants de participer
  • Apporter une aide financière aux familles (1,50€ par jour et par enfant) dont les enfants sont allés au centre de loisirs.
  • Soutenir l'association de parents d'élèves de l'école publique.

Toute activité correspondant aux objectifs de l'association peut être développée avec les adhérents.

 

 

L'amicale laïque appelle au rassemblement silencieux devant l'école de Petosse le jeudi 18 octobre à 18 heures ainsi que lors du conseil municipal de Petosse qui se tiendra le 19 octobre à 21 heures.

 

Le conseil municipal de Petosse prévu vendredi 12 octobre est reporté. La date figurera sur notre site dès que nous en aurons connaissance.

 

Les banderoles ont fleuri sur la commune de Petosse. On en compte une soixantaine ! Il n'est pas plus longtemps nécessaire de montrer que la décision du conseil municipal n'est pas partagée par la population de Petosse et qu'il serait bon de l'entendre. On ne peut pas être élu(e) d'une commune et vouloir imposer ses choix contre l'avis des personnes concernées (parents) et les professionnels de l'éducation qui défendent l'intérêt de leurs élèves.

La place au dialogue est toujours possible et souhaitée. La main reste tendue vers les élus.

 

 

Ouest France le 2 octobre 2018